ENLEVEMENT ET MEURTRE D’ENFANT : MACKY INVITE A SE PRONONCER SUR LA QUESTION

Mis en place suite à la succession des cas de rapts d’enfants, le « Collectif Aar khaleyi » s’est dévoilé au grand jour ce mercredi. Composé de personnalités de tous bords, ledit collectif a fait face à la presse pour interpeller les autorités, dont le chef de l’État et le procureur de la République. « Cette initiative a été lancée de façon très spontanée parce que nous avons été choqués par tout ce qui se passe ces temps-ci, notamment le cas de Serigne Fallou qui a ému tout le Sénégal. Mais avant ce cas, il y en avait eu bien d’autres, indique Fatou Thiam Ngom la coordonnatrice du Collectif. Le malheur c’est que nos autorités ne font absolument rien. On n’a pas entendu le président de la République, à qui nous demandons de parler solennellement à son peuple qui est aujourd’hui désemparé. »

Fatou Thiam Ngom estime qu’à cette période où chaque parent a peur pour son enfant, il urge que le chef de l’État rassure en s’exprimant sur le sujet et prenant des mesures à la hauteur du mal. Elle martèle : « La population a la peur au ventre. Dans ce genre de situation, nous avons besoin que le président de la République s’exprime, donne des instructions fermes. Il y a des enquêtes qui avaient été ouvertes et qui sont restées sans suite. Pour d’autres cas, aucune enquête n’a été effectuée. » Le même appel est adressé au chef du parquet. « Nous demandons aussi au procureur de la République, qui s’est engagé personnellement dans bien des dossiers, de s’autosaisir et que les responsables de ces atrocités soient punis à la hauteur », plaide la coordonnatrice du « Collectif Aar khaleyi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *