MEURTRE DE L’EX-JOUEUR DU JARAAF : LES ACCUSES LIBERES

Coup de théâtre hier au tribunal de Dakar. Les présumés meurtriers de l’ex-joueur de Jaraaf, Mamadou Thialy Ndiaye, plus connu sous le nom de ‘’Modou Diop’’, ont été tout simplement mis en liberté. La Chambre criminelle de Dakar en charge de juger l’affaire, a déclaré nulle la procédure ayant conduit à la barre les accusés Ibrahima Fofana et Ernest Mendy dit ‘’Pape Fara’’. Ainsi, elle a ordonné la mainlevée des accusés et a demandé au parquet à mieux se pourvoir, s’il veut que les présumés meurtriers soient jugés. Cette décision résulte d’une demande formulée par la défense.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 19 août 2012. Aux environs de 23 h, Mamadou Th. Ndiaye se promenait avec sa première épouse et une de ses filles. Arrivés aux Hlm Grand-Yoff, à hauteur du stade Léopold Sédar Senghor, près du lycée moderne de Dakar, le trio a été surpris par une bande de quatre agresseurs. L’un d’eux intima l’ordre au défunt ex-joueur du Casa Sport et à son épouse de leur remettre leurs biens. En bon père de famille, Mamadou Th. Ndiaye a opposé une résistance à leurs bourreaux. En riposte à son acte de bravoure, ses assaillants l’ont insulté et lui ont planté un coup de couteau. Alertée par les cris de détresse de la femme de la victime, les riverains n’ont pu mettre la main que sur Fofana. Sévèrement lynché, il s’est réveillé à l’hôpital trois jours après et a balancé le nom de ses acolytes, dont un certain Moussa Sonko qui serait le cerveau, ainsi qu’Ernest Mendy. Mais ce dernier s’est dit étranger aux faits, arguant qu’il était élève en classe de terminale à Ziguinchor et qu’il était venu à Dakar uniquement pour assister au mariage de sa sœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *