AIDA MBODJ : ‘’LE PEUPLE EST PLUS FORT QUE CETTE MAJORITE’’

Le député non-inscrit Aïda Mbodji donne le ton. À l’en croire, « nous avons interpellé les consciences. Nous avons parlé à qui de droit. Nous continuons d’interpeller les chefs religieux et les leaders d’opinions de régler les problèmes par anticipation. Un sage ça sert à quelque chose. Nous allons nous revoir avec les différents présidents de groupes, Aymérou Gning et Me Madické Niang », fait-elle savoir au sortir de la réunion de la conférence des présidents de groupes parlementaires. « Ceux qui considèrent que le pouvoir est amusant confondent l’abus de pouvoir et le pouvoir. Or, au Sénégal, on ne peut pas accepter l’abus de pouvoir. Il est impossible d’accepter l’abus de pouvoir. Ce qui est à signaler, c’est que le peuple est plus fort que cette majorité qui est au-dessus de nous », rappelle l’ancienne ministre de la femme sous Wade, face à la presse.
Sur la modification du code électoral, « On a préféré étudier les modifications relatives à la Constitution avant d’accéder au code électoral » renseigne la parlementaire. Pour rappel, la commission technique sur l’examen des dispositions relatives à la modification de la Constitution est prévue le lundi 16 avril et la plénière le jeudi 19 avril.

Related posts

Leave a Comment