ISSA SALL (PUR) : « LE RETRAIT DU PARRAINAGE N’EST PAS NÉGOCIABLE »

Pour les figures de l’opposition fortement opposées au parrainage, le retrait de la loi que va examiner l’Assemblée nationale en plénière demain jeudi, n’est pas négociable. Lors d’une assemblée générale tenue hier, ses différentes composantes se sont toutes prononcées contre l’initiative du pouvoir visant à instaurer le parrainage en vue de la présidentielle de 2019.

Issa Sall, député du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), se montre catégorique: « Le retrait de cette loi n’est pas négociable, pour la bonne et simple raison qu’elle est anticonstitutionnelle. Même si elle vient à passer, jeudi, avec sa majorité mécanique, le Conseil constitutionnel se doit de la récuser. Cette loi est inopportune et on ne peut pas attendre huit mois des élections pour procéder à des modifications. S’il (Macky Sall) veut économiser de l’argent, qu’il regarde du côté du bulletin unique », invite-t-il dans les colonnes des Echos.

Même son de cloche chez l’ancien ministre Madické Niang, responsable du Parti démocratique sénégalais (Pds): « On ne peut pas mettre sur un même pied les partis politiques et les indépendants. La constitution du Sénégal même refuse cela. Ils sont en train de vouloir violer un principe fondamental… Nous demandons au peuple de manifester son désaccord », appelle-t-il. Car, « La loi telle qu’elle est faite, ce n’est pas pour le Sénégal. C’est pour les intérêts d’un candidat contre les autres », conclut Madické Niang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *