Barthélémy comme Luc Nicolaï et Cheikh Yérim ?

Condamné à six mois de prison, le maire de Mermoz-Sacré Cœur a purgé la moitié de sa peine. Pour Wal fadjri, il devient éligible pour bénéficier de la liberté conditionnelle prévue par les articles 699 et 703 du code de procédure de pénale. Le journal rappelle que Luc Nicolaï et Cheikh Yérim Seck, notamment, ont eu à bénéficier de cette faveur de la justice. Mais le journal signale un hic : ces libérations avaient suscité la polémique, ce qui fait que depuis un moment la justice n’accorde plus de liberté conditionnelle à des personnalités célèbres.

Related posts

Leave a Comment